Le restaurant de demain sera engagé ou ne sera pas !

Fins gourmets, gastronomes aguerris, adeptes séculaires des arts de la table… En matière de gastronomie, la réputation des Français n’est plus à faire. Toutefois, toujours plus attentifs à ce qui se trouve dans leurs assiettes, 91% d’entre eux* souhaiteraient voir plus de produits locaux, bios, et de plats faits maison au restaurant.   Sans aucun […]
Fins gourmets, gastronomes aguerris, adeptes séculaires des arts de la table… En matière de gastronomie, la réputation des Français n’est plus à faire. Toutefois, toujours plus attentifs à ce qui se trouve dans leurs assiettes, 91% d’entre eux* souhaiteraient voir plus de produits locaux, bios, et de plats faits maison au restaurant.

 

Sans aucun doute 2020 et 2021 ensuite, feront longtemps parler d’elles et resteront dans l’esprit des restaurateurs des années à graver au fer rouge.

Deux, puis trois confinements survenus coups sur coups, et n’ayant laissé qu’une mince marge de manœuvre estivale pour tenter de limiter la casse, ont laissé un secteur entier aux abois avec, d’après les dernières estimations, une perte d’au moins 30 milliards d’euros** sur cette période.

Devenue globale : à la fois sanitaire, économique, mais aussi écologique, cette crise invite tout le monde à se réinventer ; et pourrait bien être un accélérateur en matière de transition écologique du côté de la gastronomie – les Français de plus en plus inquiets pour l’avenir de notre planète étant prêts à privilégier les établissements s’inscrivant dans un modèle de développement durable. Une aubaine pour la planète, vous avez dit ? Il semblerait que oui !

Vers une révolution verte en cuisine ?

« De la bonne cuisine sans bons produits ? Ça n’existe tout simplement pas ! » assène gentiment Stéphane Tournié, chef étoilé des Jardins de l’Opéra à Toulouse, ayant obtenu le label Green Food l’été dernier. Et pour avoir de bons produits, responsables et respectueux de l’environnement, il faut de bons producteurs, issus des circuits d’approvisionnement courts, « qui soient respectés, et que l’on paye au juste prix, afin qu’ils puissent faire leur métier dans de bonnes conditions : puisque tout est lié ».

En d’autres termes, « du local et rien que du local ! » comme le dit si bien et avec ferveur, Sébastien, chef lui aussi, des Deux Brindilles à Lyon, labellisé pour sa part en Février 2019.

Et ces deux là, ne sont pas les seuls à penser de cette façon. De plus en plus, les restaurateurs, ainsi que leurs nombreux consommateurs, tendent à favoriser le bio et le local. « On accepte de moins en moins de voir un produit ayant parcouru la moitié de la planète avant d’atterrir dans notre assiette » rajoute Sébastien, « cela ne semble plus juste du tout »…
Le choix de notre alimentation devient donc un levier d’action comme un autre pour faire passer un message et tenter de réduire notre impact environnemental.

En choisissant des produits responsables, issus d’établissements respectueux de l’environnement, le consommateur devient lui aussi un acteur à part entière du changement en train de s’opérer depuis quelques années, et apporte un soutien précieux à tous ces réseaux de professionnels engagés.

Plus qu’une quête de sens grandissante c’est avant tout « une philosophie de vie ! Nous travaillons par conviction, et sommes récompensés par la qualité que nous obtenons et le plaisir que l’on a, à faire les choses », explique Stéphane Tournié.

Vous l’aurez donc compris en plus d’être bons pour nos papilles, le restaurant de demain ne pourra pas non plus se passer d’être bon pour notre planète !

Des restaurants responsables oui !… Mais comment les repérer ?

Pour aider le consommateur dans sa quête grandissante de cuisines vertueuses et responsables, Green Food, label éco-responsable né en 2018, regroupe sur son site « plus de 60 restaurants dans 24 villes de province » précise Augustin Brahimi, son co-fondateur.

En effet, le label propose aux restaurateurs d’officialiser leur engagement éco-responsable, en respectant une charte exigeante à consulter ici, permettant aux consommateurs de s’y retrouver rapidement et de façon claire.

Mais Green Food, c’est aussi une manière de faire bouger les lignes en profondeur, en ayant pour vocation de fédérer consommateurs, restaurateurs et producteurs, tous engagés dans le fait de développer une alimentation durable et pérenne.

Trouver un restaurant labellisé n’aura donc jamais été aussi simple ! Vite, rendez-vous sur Green Food pour consulter la charte, présentée en toute transparence, et voir les différents critères validés par les restaurants.

Restaurants gastronomiques, étoilés, brasseries ou cantines… il y en aura pour tous les goûts au moment de la réouverture !

 

*source Zenchef – Les tendances de la restauration 2020
**Bernard Boutboul, président du cabinet Gira